fren
évaluez votre niveau

cotation ski de randonnée
Ces cotations sont données pour des neiges favorables. Il convient d’avoir une marge technique lorsque les conditions de neige ne sont pas idéales, ce qui reste une observation subjective.

NIVEAU 1 : 
  • Durée effective journalière d'effort (montée + descente et arrêts déduits) : inférieur à 4h (sauf exception signalée dans la fiche de programme).
  • Rythme d'ascension : 300m de dénivelé par heure (avec une pause au moins toutes les heures).
  • Montée : les encadrants réalisent une trace aussi confortable que possible et aménagent les passages techniques, par exemple, les zones de conversions. 
  • Conseils : les encadrants donnent des conseils sur les zones de conversion, sur la réalisation des mouvements spécifiques au ski de randonnée (pose des peaux adhésives, etc...) et ils indiquent systématiquement les manoeuvres à effectuer (pose et retrait des couteaux à neige, chaussage etc...).
  • Descente : itinéraire confortable que les participants les moins agiles pourront suivre. Les regroupements sont très fréquents.
  • Pente : elle n’excède pas les 30°.


NIVEAU 2 :  
  • Durée effective journalière d'effort (montée + descente et arrêts déduits) : peut atteindre voir dépasser 6 heures. 
  • Rythme d’ascension : 350m de dénivelé par heure. Ce rythme est soutenu toute la montée.
  • Conseils : les encadrants n’indiquent pas systématiquement les manoeuvres à effectuer (pose et retrait de couteaux à neige, déchaussage etc...) sauf quand elles ont un impact sur la sécurité de la progression. Les participants doivent savoir réaliser les mouvements spécifiques du ski de randonnée.
  • Descente : les encadrants fixent les points de regroupement. Ils tracent un itinéraire entre ces deux points que chaque participant adapte à ses compétences sauf dans les passages à risque où les encadrants tracent l’itinéraire à suivre avec précision. Le rythme de descente est soutenu avec de courtes poses lors des regroupements.
  • Pente : elle n’excède pas les 40°- 45° sauf exception sur un passage très court. Passages étroits.


NIVEAU 3 : 
  • Durée effective journalière d’effort (montée + descente et arrêts déduits) : peut dépasser largement 7 heures.
  • Rythme d’ascension : peut dépasser 350m à l’heure avec peu de pause.
  • Montée : chaque participant est informé des points de passage du cheminement. Il doit être capable de les identifier sur le terrain par bonne visibilité et de passer de l’un à l’autre en construisant sa propre trace en suivant la ligne générale définie par l’encadrant de tête et en respectant les consignes de sécurité.
  • Conseils : les encadrants indiquent les manoeuvres à effectuer (pose, retrait des couteaux etc...) uniquement quand elles peuvent avoir un impact sur la sécurité de la progression. 
  • Descente : les encadrants fixent les points de regroupement. Ils tracent un itinéraire entre ces deux points que chaque participant adapte à ses compétences sauf dans les passages à risque où les encadrants tracent l’itinéraire à suivre avec précision. Le rythme de descente est soutenu avec de courtes pauses lors des regroupements.
  • À ce niveau, une pratique de la montagne à pied est indispensable car le cheminement requis et les conditions de neige peuvent nécessiter d’affronter de façon imprévue des pentes gelées raides ou arêtes aériennes, etc... Dans les itinéraires dit « Alpin », les manoeuvres techniques sont supposées maîtrisées : progression en cordée, utilisation de corde fixe à la montée et à la descente, progression en terrain mixte avec des crampons sur les pentes raides ou gelées.
  • Pente : ski de couloir ou passage en pente raide 40°-45°parfois soutenu (plus de 200m). Terrains accidentés.


cotation ski de descente
Ces cotations sont données pour des neiges favorables. Il convient d’avoir une marge technique lorsque les conditions de neige ne sont pas idéales, ce qui reste une observation subjective.

 1. NIVEAU INITIATION :  
  • Il s’agit déjà de ski sur terrain alpin et non de ski nordique. 
  • Pentes : elles n’excèdent pas 30°, les passages ne sont pas trop étroits
  • Dénivelé : inférieur à 800 m, l’exposition n’est pas importante et en général le risque d’avalanche est faible.

 2. PEU DE DIFFICULTÉS TECHNIQUES :  
  • Pentes : 35° au maximum
  • Dénivelé  : comme l’exposition à la chute ou au danger, les dénivelés peuvent être importants.

 3. ENTRÉE DANS LE SKI-ALPINISME : 
  • Pentes : pentes longues à 35°, passages très courts jusqu’à 40-45°. 
  • Passages techniques, forêts assez denses même avec des pentes faibles, chemins forestiers raides.

     4. SKI DE COULOIR OU PENTE RAIDE :  
  • Pentes : 40 à 45° soutenu (plus de 200 m). 
  • Terrains de moyenne montagne très accidentés ou forêts très denses même avec des pentes modérées.

     5. PENTES TRÈS RAIDES :  
  • Pentes : très raides, à partir de 45° et très longues (plus de 300 m), sinon à partir de 50° sur 100 m.